Nuits courtes, biberons, couches, pleurs, coliques, l’arrivée d’un bébé offre son lot de découvertes aux jeunes parents et c’est une étape pas toujours facile à comprendre quand on se retrouve seuls face à ce petit être de quelques jours à peine…

 

On a beau s’y préparer avec tout l’amour du monde, mais tourner la clé dans la serrure avec, pour la première fois, ce petit bout aussi impressionnant qu’une mini crevette reste une expérience unique à vivre ! Et pour ma part, même si j’ai déjà une teenager qui est en âge de snaper avec ses copines, treize ans me séparent de sa naissance avec celle d’Arthur… alors c’est comme si à mon tour, je redécouvrais les petites difficultés que l’on rencontre avec bébé durant les premiers temps. Mais une fois que l’on a compris le mode de vie de ce petit sucre d’orge, soyez sûres chères mamans, vous deviendrez très, très vite gaga ! Et l’amour dans tout ça avec chéri, ne vous en faites pas, ça fonctionne toujours à condition de ne pas s’oublier !

 

Deux puis trois !

 

Le passage de la vie à deux à trois, c’est parfois déstabilisant. Un peu comme si vous mangiez une dinde aux marrons en plein mois d’août. Mais en fait, pourquoi pas ? Évidemment, c’est un véritable bonheur d’accueillir ce petit bébé dans votre nid douillet d’autant que sa chambre de poupon va enfin pouvoir respirer la vie. C’est exactement ce que j’ai vécu avec l’arrivée d’Arthur : ENFIN tout devenait concret ! Parallèlement à la montée d’émotions qui jaillit comme les chutes du Niagara, le couple enfile de son côté un costume qu’il faudra peut-être réajuster, mesdames : celui de parents. Dans quelles mesures ? Eh bien, votre relation peut éprouver du mal à trouver ses repères au sein de cette jeune cellule familiale si bien qu’au départ, le trouble semble logiquement s’installer au sein du foyer. C’est ce que l’on a connu avec l’arrivée d’Arthur et c’est le cas également pour de nombreux proches. Le bébé, la maman, le papa et bien sûr, le couple peuvent avoir le sentiment d’être un poil perdus dans cette nouvelle organisation, mais je vous rassure, c’est nor-mal ! L’important est d’échanger avec l’amoureux, de parler, de discuter, de dévoiler ses craintes, ses joies et de ne rien garder pour soi (et vice versa). C’est primordial ! Chaque membre doit apprendre à s’apprivoiser puisque ce mode de vie encore inexpérimenté est une découverte pour tout le monde, bébé y compris. Il faut même que Rex le chien ou Tigrou le chat s’adaptent à la nouvelle famille et c’est là encore, bien normal !

 

Papa, maman… amour toujours !

 

Le piège est de se laisser submerger par l’arrivée de bébé et d’occulter son âme sœur par la même occasion. Je vous l’accorde, on fait ce que l’on peut en tant que jeunes parents ! Voici cependant quelques règles d’or que je peux vous conseiller pour préserver votre vie amoureuse :

  • Bébé a des besoins et il faut bien sûr les assouvir ! Mais si possible, partagez les soins de manière équilibrée : les bains, les pleurs, les couches, les repas afin de vous libérer du temps et de souffler un peu (manucure, match de foot, confection de gâteaux…). Si chacun fait cela, certaines tensions peuvent retomber et tout le monde sera content !
  • Vivez des moments agréables à trois : les promenades ! Elles sont une source d’énergie pour tout le monde surtout lorsque les beaux jours reviennent et que les pique-niques s’invitent sur les pelouses. Si papa travaille, organisez une sortie dans un salon de thé en famille le week-end, allez voir une exposition, faites le marché.
  • Il se peut que le jeune papa ne trouve pas sa place et éprouve un sentiment de culpabilité avec une jalousie qui pointerait le bout de son nez. C’est un sentiment humain. Jeune mère, on ne s’aperçoit pas toujours que son conjoint est mis de côté, car bébé demande beaucoup d’attention. Ouvrez l’œil et un petit geste rempli de douceur viendra rassurer votre amoureux. Donnez-lui l’occasion de s’occuper de bébé si vous avez du mal à déléguer quelques soins et surtout, faites-lui confiance ! Si vous allaitez, permettez-lui de donner le bain afin qu’il vive des moments de complicité avec son enfant.
  • L’intimité. Vaste sujet après une grossesse et pour cause ! Les hormones se complaisent dans le jeu des montagnes russes, un accouchement difficile et un corps que l’on ne reconnait plus suffisent à mettre en berne la libido. Ce corps, justement, que l’on peut même détester… trop gros, trop gras, trop flasque. Les kilos pot de colle qui vous aiment trop pour vous quitter, je connais ! Mais n’oubliez jamais que votre corps a vécu un choc impressionnant en donnant la vie et ça, c’est plutôt extraordinaire ! Soyez indulgente avec lui, il fait ce qu’il peut. Offrez-lui des soins, des repas équilibrés, du temps pour se rétablir et il vous remerciera. Surtout, bannissez les régimes, il a assez souffert, non ? Il faudra un peu plus de temps, peut-être, pour certaines mamans qui pourraient voir le retour d’une libido désirée se faire justement désirer… la confiance doit réapparaître, le corps doit se reposer et il faut apprendre à se redécouvrir. Toutefois, si votre conjoint est demandeur, la communication reste le meilleur moyen de désamorcer des gênes et la tendresse sera toujours la bienvenue.
  • Quand vous le pouvez, ensemble, faites la sieste pendant que bébé dort. Vous retrouverez de l’énergie et partagerez un moment de calme à deux.
  • La cerise sur le gâteau : accordez-vous une soirée à l’extérieur en tête-à-tête de temps à autre en confiant votre bébé aux grands-parents, à la tante, à votre meilleure amie… à la teenager !

 

Et on se dit : « comment on faisait, avant, sans lui ? »

 

Combien êtes-vous à vous demander « comment était votre vie avant l’arrivée de bébé ? » Vous me direz qu’elle était sans doute super, mais que désormais, elle est encore plus belle, plus folle ! Et vous avez raison ! Quand bien même si parfois, il arrive que ce temps de légèreté « d’avant » vous manque, que les grasses matinées, les sorties imprévues, les machines moins nombreuses, les moments à ne rien faire vous manquent aussi, c’est naturel de penser ainsi. On y a tous songé à 3h42 du matin, non ? Mais toutes ces choses-là paraissent bien futiles depuis que bébé est entré dans votre existence et qu’il est devenu le fruit de votre amour. Et le voir grandir ? Évoluer ? Les couples en raffolent. Tout devient une découverte commune et c’est grâce à la force de ce petit être que quelque part, votre couple est réinventé. Votre évolution s’est faite par lui et ça, c’est magique.

Les voyages, les sorties, les amis, ça n’est jamais fini. Au contraire ! Certes, un bébé bouleverse la vie d’un couple, mais à moindre échelle si tout ne tourne pas autour de lui. Durant des congés maternité et parentaux, plusieurs mamans se sont laissées surprendre en découvrant des lieux, des musées, des promenades jusqu’à lors jamais explorés par manque d’idées ou de temps. Un nourrisson dort beaucoup et se transporte facilement partout, ne l’oubliez pas ! Arthur, on l’a amené partout, c’était un jeu d’enfant ! Sauf au cinoche, OK… là, y’a des risques de se prendre des pop-corn dans la tronche.

Depuis la nuit des temps, les couples se sont aussi transformés en parents et ont connu des premières semaines difficiles dues à des nuits courtes, de la fatigue accumulée et des disputes. La seule différence, c’est que nous vivons désormais à une époque où le père est souvent et naturellement plus impliqué. Rien que pour cette belle révolution, il faut se dire que ces petits désagréments ne durent qu’un temps et que le couple doit se sentir privilégié pour le maintien d’une belle harmonie familiale.

 

Enfin chez nous, c’est comme ça que ça marche. Et chez vous, alors ?